Innovations sectorielles - Boissons alcoolisées header
Innovation boisson

Le marché des boissons alcoolisées

Si l’alcool ne fait pas partie des 10 catégories les plus innovantes au contraire des boissons rafraîchissantes sans alcool, cette catégorie représente quand même le plus gros chiffre d’affaires du secteur boisson. 

Pour conquérir de nouveaux marchés mais aussi devancer la concurrence, les industriels ont su innover. Découvrez quelques-unes de leurs techniques.

Recettes sophistiquées et montée en gamme

D’après plusieurs études, la consommation de boissons alcoolisées est en baisse en France. Pourtant, le chiffre d’affaires du secteur est en hausse. Un paradoxe qui s’explique par une montée en gamme de plusieurs offres de produit. D’après le Panorama Mondial de l’Innovation 2019 qui décrypte l'innovation alimentaire de l'année 2018, la recherche de produits d’exception ou présentant un aspect élitiste est une tendance à la sophistication pour augmenter le plaisir des consommateurs.

Jardins De L'orbrie propose un cidre de dégustation Segora dont  les pommes sont issues d'une variété "de table" et bio.

Jardins De L'orbrie propose un cidre de dégustation Segora dont 
les pommes sont issues d'une variété "de table" et bio. 

Revisite des recettes traditionnelles, élaboration de boissons incluant des produits d’exception… Chacun son style pour monter en gamme. Une direction qu’a empruntée fin 2017 Aberlour, la marque leader des scotchs malts en grande distribution, en sortant une version premium de son whisky, vieilli de trois manières différentes. Pour l’entreprise française Jardins De L'orbrie, le positionnement premium passe avant tout par le choix des ingrédients. Dans son cidre de dégustation Segora, les pommes utilisées sont des variétés dites « de table » et bios qui plus est ! Le résultat final est plus fruité que les cidres traditionnels et permet à la marque de se positionner sur le segment haut-de-gamme. C’est d’ailleurs pour son caractère naturel et sophistiqué qu’il a été sélectionné par le Sial Innovation Paris en 2018.

La même année, la tendance à la sophistication des produits représentait 15,4 % des innovations alimentaires dans le monde.

Faire varier les sens et introduire de l’exotisme dans nos alcools

Mais avec 28,1 % de l’ensemble des nouveaux produits sortis en 2018, la tendance principale est à la variation des sens, c’est-à-dire proposer des saveurs ou des formes nouvelles aux consommateurs.

Le segment de la bière est particulièrement friand de ce type d’innovations, à l’image de la Selecção 1927 - Japanese rice lager lancée par Super Bock Bebidas au Portugal. Cette bière, destinée à accompagner des plats de gastronomie japonaise, est tout simplement réalisée à base de riz et d’algues kombu. Une innovation remarquée et sélectionnée lors du Sial Innovation Paris 2018. Autre marque, Lagunitas sort en janvier 2020 une bière rose contenant de la peau de raisins du cépage français petite syrah dont les plus importants vignobles se trouvent en Californie, où se situe la brasserie d’origine de la marque Lagunitas. Cette nouveauté sortira sous le nom Petaluma Fuzz.

Grand prix au SIAL Paris 2018, le gin Taggiasca Extravirgin d'Olio Roi  propose du gin distillé avec du genièvre et des olives Taggasca.

Grand prix au SIAL Paris 2018, le gin Taggiasca Extravirgin d'Olio Roi
propose du gin distillé avec du genièvre et des olives Taggasca.

Au rayon spiritueux, aussi, la variation des sens n’est pas en reste avec la création d’une liqueur à la grenade de la marque Eva Greek Distillation Company, la sortie en mars 2018 de Ricard Plantes fraiches, ou encore le gagnant du Grand prix SIAL Paris 2018, le gin Taggiasca Extravirgin, de la marque italienne Olio ROI, qui propose du gin distillé avec du genièvre et des olives Taggiasca.

Proposant à la fois revisite d’un produit et saveurs nouvelles, l’espagnol Destilería Siderit a créé la « Vodka lactée », un étonnant alcool obtenu par la fermentation des sucres du lait. Sa fabrication artisanale et en petite quantité dans des bouteilles en verre permet également d’en faire une boisson haut-de-gamme réservée à quelques connaisseurs.

La montée en puissance de l’alcool biologique

le groupe AB InBev a signé début 2020 un contrat pour produire l’ensemble des bières Bud avec de l'électricité renouvelable.

Le groupe AB InBev a signé début 2020 un contrat pour produire
l’ensemble des bières Bud avec de l'électricité renouvelable.

Produit plaisir par excellence, les boissons alcoolisées n’échappent pas pour autant aux besoins de naturalité croissant des consommateurs. L’éco-responsabilité est désormais une préoccupation première pour nombre d’acheteurs qui sélectionnent produits et marques en fonction de leur éthique ou de leur capacité à produire le moins de déchets possible. Pour répondre à cette attente, Kronenbourg a lancé fin 2019 une variante non filtrée et biologique de sa bière 1664. Autre acte fort, d’après le site rayon-boissons.com, le groupe AB InBev aurait signé début 2020 un contrat pour produire l’ensemble des bières Bud (soit 13 brasseries en Europe de l’Ouest) avec de l’électricité renouvelable.

INSPIRING FOOD
BUSINESS WORLDWIDE
SIAL Canada
Montreal
SIAL Canada
Toronto
SIAL China
Shanghai
SIAL India
New Delhi
SIAL Interfood
Jakarta
SIAL Middle East
Abu Dhabi
Djazagro
Algiers
Gourmet Selection
Paris
Visit SIAL Network