bio

Bio et Bien Etre

  • Le nombre de fermes biologiques dans le monde a été multiplié par 9,6

  • Le marché mondial du bioa été multiplié par six entre 1999 et 2015

  • 90% en moyennede la consommation de produits biologiques se fait en Europe et en Amérique

Le marché du bio et du bien-être dans le monde

Après des décennies d’utilisation de techniques industrielles et de produits phytosanitaire, l’agriculture et l’agroalimentaire se tournent doucement mais sûrement vers le bio. La tendance en est encore à ses prémices, la majorité des terres cultivées n’étant pas encore certifiées bio. En 2015, seule 1,1 % de la surface mondiale cultivée – soit 51 millions d’hectares – était certifiée bio ou en train de se convertir, d’après l’Agence Bio.

Mais agriculteurs et industriels pourraient devoir s’adapter encore plus rapidement aux exigences toujours plus fortes de la part de la demande. D’ailleurs, cela a déjà commencé. Entre 2000 et 2015, le nombre de fermes bio dans le monde a été multiplié par 9,6. Les grandes marques modifient également leurs modes de production et beaucoup innovent en lançant de nouveaux produits ou nouvelles gammes bio.

Le marché du bio étant relativement jeune et en plein essor, les innovations sont nombreuses : nouveaux produits, nouveaux procédés de fabrication… Les possibilités sont grandes et les idées des professionnels du secteur ne manquent pas. En France – pays qui lance le plus de nouveaux produits bio dans le monde –, un nouveau produit alimentaire sur cinq (22 %) est un produit bio. L’Allemagne arrive en deuxième position, suivie de l’Espagne avec respectivement 20 % et 9 % des nouveaux produits alimentaires qui sont bio, selon une étude du cabinet Mintel.

Toutes ces innovations donnent souvent naissance à de nouvelles tendances, fortes sur le marché de l’alimentaire. Ce sont par exemple le sans gluten, le zéro pesticides, le végan, le local, les protéines alternatives ou encore le « blend it yourself » qui réunit les smoothies healthy, les jus détox, etc.

Conscients des bienfaits du bio sur leur santé et leur environnement, les consommateurs du monde entier se tournent de plus en plus vers les produits biologiques. Entre 1999 et 2015, le marché mondial du bio a été multiplié par six, passant de 15,2 milliards à 87,3 milliards de dollars, selon le FIBL et IFOAM.

En revanche, ce sont l’Amérique du Nord et l’Europe qui concentrent l’essentiel du marché : 90 % de la consommation de produits bio dans le monde se fait dans ces régions, en moyenne. Ainsi, les Etats-Unis s’imposent en première place des pays les plus consommateurs de produits bio (fruits et légumes en tête) avec 46 % du marché mondial et un chiffre d’affaires estimé à 43 milliards de dollars en 2016. Suivent l’Allemagne (11 %), la France (7 %), la Chine (6 %), le Canada, l’Italie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse, ex-aequo avec 3 %.

Si la part du bio reste modeste dans les autres pays, elle connaît toutefois une croissance certaine. C’est particulièrement vrai en Asie, où le marché du bio affiche une belle progression ces dernières années. En 2015, il s’élevait à 7,8 milliards de dollars. Les principaux pays asiatiques qui consomment du bio sont la Chine, le Japon, le Kazakhstan, la Corée du Sud et l’Inde.

En Amérique latine, le bio reste encore marginal et une grande part des produits sont importés. Toutefois, là encore le bio progresse. Au Brésil, premier marché sud-américain pour le bio, 15 % des habitants des grandes villes assurent acheter régulièrement des produits bio. Et la tendance est à la hausse, tout comme dans les pays voisins comme la Bolivie, l’Argentine ou encore l’Uruguay.

La consommation de produits bio est également faible en Afrique, l’essentiel des produits bio étant destiné à l’exportation. Mais cela évolue progressivement. L’Afrique du Sud est le pays africain le plus consommateur de produits bio. D’autres marchés se développent aussi, en Egypte et au Kenya par exemple, ainsi qu’en Afrique de l’Ouest.

Parallèlement aux produits bio se développent fortement les produits orientés « bien-être ». Ce sont des produits bons pour la santé et adaptés aux besoins spécifiques des personnes. On y trouve les produits diététiques et compléments alimentaires, les super-aliments (ou superfoods en anglais) réputés pour leurs bienfaits nutritionnels, ou encore les produits sans gluten, sans lactose, etc.

Bio Bien etre SIAL
  • 9,7 Mrd €de CA généré par le marché bio français

  • 15,7% de hausse pour le marché bio français en 1 an

  • 45%des restaurants ont aujourd'hui des aliments biologiques sur leur menu

Bio et bien-être : des tendances fortes en France

Comme évoqué plus haut, la France est l’un des pays les plus consommateurs de produits bio au monde. Loin d’être mature, le marché est même en forte croissance ces dernières années. Aujourd’hui, plus de 9 français sur 10 consomment des produits bio, d’après l’Agence Bio. Les trois quarts le font même régulièrement et 12 % tous les jours !

En 2018, le marché français du bio a représenté 9,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En un an, il a progressé de 1,4 milliard, soit +15,7 %. Et il est loin d’avoir atteint sa maturité : le panéliste Nielsen estime ainsi que le marché français du bio peut encore tripler pour représenter 11 % du marché de l’alimentaire au global. Actuellement, le bio pèse 5 %.

Cette croissance concerne la consommation de produits alimentaires bio à domicile, mais aussi en-dehors. Résultat, la restauration s’intéresse de plus en plus aux produits bio. D’après une étude 2018 CSA Research, 45 % des restaurants ont désormais du bio à leur carte. Parce que les consommateurs sont également vigilants quant à la provenance, 78 % des produits bio de la restauration commerciale sont d’origine française.

A la maison comme au restaurant, les produits bio les plus plébiscités sont, sans conteste, les fruits et légumes, achetés par 78 % des consommateurs réguliers, comme le révèle le baromètre 2018 de consommation et perception des produits biologiques en France. Les produits laitiers sont également bien représentés (71 %) ainsi que les œufs (65 %) et la viande (42 %). Les cafés et thés bios sont plus marginaux, avec 27 % des acheteurs réguliers qui en consomment. Idem pour les biscuits et produits pour le petit déjeuner (24 %), les produits de la mer (13 %) et les plats préparés (7 %).

  • 180 exposants lors de la dernière édition

  • 94% d'exposants internationaux

  • 234 produits biologiquessélectionnés en 2018

Bio bien etre SIAL

Le bio et le bien-être au SIAL Paris

Innovant, dynamique et en pleine croissance partout dans le monde, le marché du bio et du bien-être est un incontournable du SIAL Paris. En 2018, l’événement a réuni 180 professionnels au sein d’un secteur entièrement dédié aux produits naturels et sains. Une animation « alternative foods » a même été organisée à cette occasion.

Parmi les exposants « bio et bien-être » du SIAL 2018, les trois quarts étaient des entreprises internationales comme le britannique English Tea Shop, le néerlandais Tradin Organic, l’américain Biotech ou encore l’australien Sanmik Foods.

Dans un secteur où l’innovation est une composante essentielle du marché, ces professionnels ont pu découvrir au SIAL les dernières nouveautés et tendances. D’ailleurs, 234 produits bio et 374 produits sans gluten ont été sélectionnés sur SIAL Innovation en 2018. Et c’est un produit vegan, sans gluten et sans lactose – Namaste Water Kefir proposé par la marque Namaste Kefir – qui a remporté le Grand Prix Or SIAL Innovation de cette édition.

Votre contact commercial dédié
pour ce secteur

Shed light on Food Planet
Discover the n°1 Food Innovation Network
SIAL Canada
Montreal
SIAL Canada
Toronto
SIAL China
Shanghai
SIAL India
New Delhi
SIAL Interfood
Jakarta
SIAL Middle East
Abu Dhabi
Djazagro
Alger
Gourmet Selection
Paris
Visit SIAL Network