Une femme avec un casque de VR

Industriels de l'agroalimentaire : développer votre business grâce à la réalité augmentée / virtuelle

Publié le - mis à jour le

Alors que les usages du numérique se développent, quels changements cela peut-il induire pour les industriels de l’agroalimentaire ? 

Quelles sont les applications concrètes possibles de la réalité augmentée dans le secteur de l’agroalimentaire ? 

Inciter à l’achat grâce à la réalité augmentée

 

VR Lab à SIAL Paris 2018
VR Lab à SIAL Paris 2018

©F. FOUCHA, X. MUYARD, L. DHERINES

Alors que nous sommes actuellement en pleine transformation du numérique, on estime que le marché de la réalité augmentée devrait atteindre entre 80 et 110 milliards d’euros, à l’horizon 2025.

Parmi les nombreuses applications de la réalité augmentée, on retrouve la possibilité de fournir des informations en temps réel sur ce qui vous entoure.

Dans le monde de l’agroalimentaire, c’est donc un excellent moyen de répondre au besoin croissant d’informations que les consommateurs expriment depuis plusieurs années. Les commerciaux peuvent également avoir recours à la réalité augmentée pour former plus facilement les équipes sur le terrain et développer des stratégies de merchandising uniformes.

Informer et rassurer le consommateur

Dans un contexte de défiance accrue des consommateurs à l’égard du marché alimentaire, la réalité augmentée représente une réponse idéale au besoin de transparence et de suivi.

Un smartphone au dessus d'un melon d'eau

Laurent Lachaze, président d’EasyCom, déconseille de se satisfaire de ce qu’il nomme l’« effet waow » du numérique. Le partage des informations relatives au produit avec le consommateur final, de façon ludique et pédagogique, doit répondre à un véritable besoin.

À l’aide d’un simple smartphone, on peut scanner ce que l’on souhaite acheter (sans QR code). À la marque de choisir ce qu’elle souhaite communiquer ou non : la liste des ingrédients, la traçabilité du produit, la région ou le pays de production, voire le mode d’emploi (quand il est nécessaire de donner des instructions).

Par exemple, Easycom a développé une solution permettant d’apprendre comment utiliser du lait en poudre à une cible qui n’en a pas l’habitude. Cette problématique peut se reproduire dans de nombreux cas, plus particulièrement lorsque l’on souhaite lancer un produit sur un marché culturel différent.

Parce qu’on ne peut pas toujours essayer un produit avant de l’acheter, surtout dans le monde de l’alimentaire, les informations données via la réalité augmentée permettent de convaincre le consommateur d’acheter ce produit plutôt qu’un autre.

La réalité augmentée : un outil au service de la RSE ?

 

Dans le cadre d’une stratégie de communication, on peut visiter une usine grâce à la réalité augmentée, lors d’un salon ou d’un évènement. Ainsi, cette technologie représente une occasion de communiquer autour de ses engagements RSE, autant auprès de prospects que d’investisseurs : mise en avant des unités de production écoresponsables, etc.

 

Vers une nouvelle façon de faire les courses alimentaires ?

 

Un couple cuisinant et regardant un smartphone

Imaginez que, demain, vous pourrez faire vos courses sans quitter votre canapé. Si cela reste encore au stade de la chimère pour le moment, on peut imaginer que la réalité augmentée permette dans le futur de gagner en flexibilité. Le tout sans perdre en expérience, puisque l’on peut tout à fait concevoir un vrai parcours d’achat, avec la possibilité de s’orienter vers tel ou tel produit.

Les applications de la réalité augmentée dans le monde de l’agroalimentaire semblent presque infinies. L’avenir nous montrera quels sont les usages de la technologie qui perdurent et se développent jusqu’à être véritablement adoptés dans les habitudes des consommateurs.