Boissons alcoolisée

Boissons alcoolisées

  • 1,470 Mrd $, c'est le chiffre d'affaires de la plus grande catégorie de boissons

  • La bièreest la boisson alcoolisée la plus vendue dans le monde

  • 426 Mrd de dollars,c'est le chiffre d'affaires mondial des spiritueux

Le marché mondial des boissons alcoolisées

Les boissons alcoolisées pèsent 1.470 milliards de dollars et sont la plus grosse catégorie boissons. En tête se trouvent les bières, suivies des spiritueux, des vins et enfin des cidres.

Bières et cidres

La bière est l’alcool qui se vend le plus dans le monde et pèse près de 40 % de la valeur du marché. Pourtant, la consommation mondiale de bière recule dans la majorité de pays, passant de 196,9 milliards de litres en 2012 à 196,2 milliards en 2017, selon le cabinet d’études Euromonitor. En revanche, le marché se valorise, grâce à l’arrivée des bières artisanales et premium qui contribuent à faire progresser la catégorie : plus de 100 milliards de dollars gagnés en 5 ans, soit un chiffre d’affaires de 622 milliards de dollars.

Bien moins développé, le marché mondial du cidre – 1,9 milliard de litres soit 100 fois que moins que pour la bière – se concentre principalement en Europe où sont vendues 70 % des bouteilles produites. Le Royaume-Uni et l’Irlande sont les deux plus gros consommateurs de cidres au monde, suivis par l’Espagne et la France.

Spiritueux

Whisky, rhum, vodka, cognac… Le marché des spiritueux englobe une large palette d’alcools différents, plus ou moins appréciés selon les pays et leur histoire. En 2018, son chiffre d’affaires mondial s’élève à 426 milliards de dollars et pourrait atteindre les 498 milliards (+17 %) d’ici 2023.

Sur ce segment, le whisky accapare 19 % des parts de marché, suivi du brandy (15 %), de la vodka (11 %), du rhum (4 %) et du gin (3 %), le reste se composant de liqueurs et spiritueux divers.

Vins et champagnes

Du côté des vins, la consommation mondiale est au beau fixe avec des perspectives de croissance attractives pour les acteurs du secteur. En effet, le marché du vin devrait atteindre les 224,5 milliards de dollars d’ici 2021, d’après les prévisions de Vinexpo/IWSR. Cela représenterait une augmentation de plus de 40 % en dix ans (2011-2021).

Si la France jouit d’une réputation mondiale en la matière, ce sont surtout les Etats-Unis – premier consommateur de vin au monde – et la Chine qui tirent le marché du vin vers le haut, avec des augmentations constantes de leur consommation par habitant. Dans ces deux pays, le chiffre d’affaires du marché du vin devrait ainsi s’élever respectivement à 45 milliards et 15,2 milliards de dollars, toujours selon les estimations de Vinexp/IWSR.

Le marché mondial du champagne se porte en revanche moins bien avec, certes, un chiffre d’affaires plutôt stable, mais des ventes en volumes en baisse. En France, premier pays producteur au monde, les ventes ont chuté de 4,2 % en 2018, selon le Comité Interprofessionnel des vins de Champagne (CICV). Elles avaient déjà diminué de 2,5 % l’année précédente. Les ventes reculent aussi à l’export (-1,8 %).

  • La France reste un grand consommateur de vin

  • Les ventes de vin biologique devraient doubler d'ici 2022

  • Les Français consomment moins de spiritueux

Les boissons avec alcool en recul en France

La consommation d’alcool est en diminution continue ces dernières années dans l’hexagone. Alors qu’elle occupait pendant longtemps la première place des pays les plus consommateurs de boissons alcoolisées d’Europe, elle est passée la 43e place (sur 53) en 2015, d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

La France reste toutefois une grande consommatrice de vins, avec en moyenne 51,2 litres bus par français et par an en 2016. C’est moins qu’avant, mais les français souhaitent consommer mieux.

Comme dans de nombreux autres secteurs de l’alimentaire, le bio devrait donc tirer son épingle du jeu sur le marché de l’alcool, et plus précisément sur celui du vin. Une étude IWSR pour SudVinBio et Millésime Bio a ainsi révélé que les ventes de vins bio devraient doubler d’ici 2022 en France, passant la barre symbolique de 200 millions de bouteilles.

En 2012, ce marché ne représentait encore que 55 millions de bouteilles mais il a déjà fortement progressé en passant à 112 millions de bouteilles en 2017. La France devrait ainsi conserver sa place de deuxième plus gros consommateur de vins bio au monde, derrière l’Allemagne et devant le Royaume-Uni.

Les français consomment en revanche moins de spiritueux : en moyenne, 2,4 litres par an. D’après Nielsen, ce sont surtout le whisky (40 % des spiritueux consommés) et les anisés (20 %) qui ont du succès. Les rhums ne représentent que 10 % de la consommation française de spiritueux, suivis par les crèmes et liqueurs (9 %).

  • 100 exposants lors de la dernière édition

  • 47% d'exposants internationaux

  • 15 boissons alcoolisées ont été sélectionnés en 2018

Les boissons alcoolisées au SIAL

Pour les acteurs de l’industrie des boissons avec alcool, le SIAL est un rendez-vous à ne pas manquer. Lors de la précédente édition, en 2018, ils étaient 182 exposants à présenter des produits de ce segment (vins, spiritueux, bières, cocktails ou encore digestifs), avec une forte présence internationale puisque 86 % d’entre eux venaient de l’étranger.

Le SIAL est pour eux l’occasion de faire découvrir leurs savoir-faire, mais aussi leurs nouveautés en touchant une audience large et variée. Les innovations sont particulièrement mises en avant, comme par exemple le gin Taggiasca Extravirgin, produit par l’italien Olio ROI. Ce gin à 44°C, distillé avec du genièvre et des olives, a été remarqué pour son goût inédit et a remporté le grand prix « boissons alcoolisées » du SIAL 2018.

Votre contact commercial dédié
pour ce secteur

INSPIRING FOOD
BUSINESS WORLDWIDE
SIAL Canada
Montreal
SIAL Canada
Toronto
SIAL China
Shanghai
SIAL India
New Delhi
SIAL Interfood
Jakarta
SIAL Middle East
Abu Dhabi
Djazagro
Algiers
Gourmet Selection
Paris
Visit SIAL Network