En Europe, des boissons de moins en moins sucrées

Les producteurs européens de boissons rafraîchissantes ont réduit la présence de sucres ajoutés dans leurs produits de 17,7 % en moyenne depuis 2015 - dont 3,6 % entre 2019 et 2021, en pleine période de pandémie de Covid-19.

C'est ce qu'affirme l'UNESDA Soft Drinks Europe, l'association professionnelle basée à Bruxelles qui représente le secteur des boissons non alcoolisées. Fondée en 1958, l'UNESDA compte parmi ses membres 23 associations nationales dans toute l'Europe, y compris au Royaume-Uni, ainsi que de grandes entreprises, comme Capri-Sun, Coca-Cola, Danone, Pepsico, Red Bull et Refresco.

Cette réduction des sucres ajoutés s'inscrit dans le cadre de l'engagement pris par ce secteur de réduire de 10 % supplémentaires la teneur moyenne en sucres ajoutés dans les boissons, tant dans l'UE qu’au Royaume-Uni, entre 2019 et 2025. Un objectif qui fait écho à la stratégie Farm to Forkmise en place parl'Union européenne, qui définit notamment un code de conduite en matière d’alimentation responsable, aussi bien en termes de pratiques commerciales, que de choix marketing.

Des options de consommation plus saines

Si la réduction de 18 %, en moyenne, de la teneur en sucres ajoutés est considérée comme une bonne chose, ce n'est sans doute qu'un début. "Ce chiffre montre que nos efforts visant à réduire la teneur en sucres dans nos boissons portent leurs fruits. Un résultat qui témoigne également de notre engagement auprès des consommateurs, avec des options de consommation plus saines. Concrètement, nous leur proposons davantage de produits sans ou à faible teneur en calories."

Les boissons sans calories ou hypocaloriques ont le vent en poupe. Selon les données d'une étude de ReportLinker, le marché mondial des boissons rafraîchissantes atteindra 590 milliards de dollars en 2028, avec un taux de croissance annuel moyen de 5,3 % entre 2022 et 2028. L'un des principaux moteurs de cette croissance ? La popularité croissante des sodas sans calories et des R-T-D, autrement dit les boissons prêtes à boire (RTD) qui ont actuellement le vent en poupe, du fait de l’évolution des modes de vie.

Coca-Cola Zero Sugar Byte : "donner vie à la saveur des pixels".

Le secteur se fragmente déjà en segments de niche. On dénombre ainsi les produits sans gluten, hypocaloriques, avec label clean, à faible teneur en glucides et les boissons fonctionnelles - un signe que la demande existe.

La part de marché des boissons sans calories ou hypocaloriques atteint 29%

Les acteurs européens du secteur des boissons non alcoolisées ont déjà porté la part de marché des boissons sans calories ou hypocaloriques à plus de 29 % en moyenne, certains marchés dépassant même les 40 %, par exemple 56 % en Norvège, 55 % en Irlande, 42 % en Suède et 40 % en Espagne. Au cours des 20 dernières années, l'UNESDA affirme avoir contribué à la mise en place d'un système alimentaire plus sain en Europe. Ses entreprises membres ont réalisé d'importants investissements dans la reformulation et le développement de nouveaux produits afin de réduire la teneur moyenne en sucres ajoutés dans leurs boissons, permettant d'offrir aux consommateurs des choix de boissons plus sains.

Dernier exemple en date, au mois d’avril dernier, Coca-Cola a dévoilé Coca-Cola Zero Sugar Byte, un soda né dans le monde virtuel. Le produit a été lancé "pour donner vie à la saveur des pixels". En fait, à l’origine, la boisson a été mise à disposition dans le métavers du jeu vidéo Fortnite. Mais, très vite, et en édition limitée, Sugar Byte est aussi partie à la conquête du monde réel, d’abord en Amérique latine et aux États-Unis, puis en Chine.

“Nous voulions créer un goût innovant inspiré par l'aspect ludique des pixels, et ancré dans les expériences que le gaming rend possible", souligne Oana Vlad, senior director of global strategy, chez The Coca-Cola Company. "Tout comme les pixels alimentent le monde digital, Coca-Cola Zero Sugar Byte rassemble les gens pour qu’ils partagent ensemble des moments forts." Ce type de lancement très médiatisé influence les jeunes générations et crée une vraie dynamique de marché.

Les boissons à faible teneur en sucre sont maintenant partout.

Clairement, les entreprises européennes du secteur des boissons rafraîchissantes ont su évoluer. D’une part, elles sont parvenues à une réduction totale de 26 % de la teneur en sucres ajoutés depuis 2000 ; d’autre part, l'UNESDA a été la première — et la seule à ce jour — organisation du secteur alimentaire à respecter l'appel de l'UE en faveur d'une réduction supplémentaire de 10 % des sucres ajoutés d'ici 2020, un pallier nettement dépassé (14,6 %). Un effort très bienvenu même si ce secteur n'est pas celui qui contribue le plus à la consommation totale de sucres ajoutés des Européens.

Campagnes au niveau national

En plus de campagnes au niveau européen, des engagements de réduction de la teneur en sucres ont également été pris au niveau national. En voici quelques-uns…

  • Le secteur autrichien des boissons rafraîchissantes s'efforce de réduire de 15 % la teneur moyenne en sucres ajoutés de ses boissons d'ici 2025.
  • Les fabricants belges de boissons rafraîchissantes prévoient de réduire les sucres ajoutés de 7 % supplémentaires d'ici 2025, après avoir obtenu une réduction de 25 % de la teneur en sucres, entre 2012 et 2020.
  • Au Danemark, les producteurs de boissons rafraîchissantes poursuivent l'objectif de réduire de 15 % la teneur moyenne en sucres ajoutés de leurs produits, d'ici 2030.
  • Le secteur italien des boissons rafraîchissantes s'est engagé à réduire encore de 10 % la teneur en sucre d'ici 2022, après une réduction de 27 % entre 2009 et 2019.
  • En Lettonie, le secteur des boissons rafraîchissantes vise à réduire de 20 % la teneur moyenne en sucres ajoutés de ses boissons d'ici à 2030.

D'autres marchés comme l'Espagne et la Suède se sont également engagés récemment dans de nouvelles réductions. Nul doute que cette forte dynamique devrait se poursuivre sur le Vieux-Continent.

Pour en savoir plus sur le secteur Boissons, rendez-vous lors de la prochaine édition du SIAL Paris, du 15 au 19 octobre 2022 à Paris Nord Villepinte.

INSPIRING FOOD
BUSINESS WORLDWIDE
SIAL Canada
Montreal
SIAL Canada
Toronto
SIAL America
Las Vegas
SIAL Paris
Paris
SIAL in China
Shanghai
SIAL in China South
Shenzhen
SIAL India
New Delhi
SIAL Interfood
Jakarta
SIAL Middle East
Abu Dhabi
Djazagro
Alger
Gourmet Selection
Paris
Gourmet Discovery
Hambourg
Découvrez SIAL Network